Mais avant de commencer à chercher un emploi à temps partiel, prends un peu de temps pour lire cet article afin de savoir toutes les informations essentielles sur où trouver un emploi, le revenu attendu et, surtout, les réglementations légales applicables aux étudiants qui prennent un emploi à temps partiel.

Où puis-je obtenir des informations sur l'emploi?

  • Les services aux étudiants de ton université et le représentant local de l'Agence fédérale pour l'emploi peuvent te donner des informations sur les emplois disponibles pour les étudiants.
  • Tu peux consulter les offres d'emplois en ligne sur le site Web de ton université et dans les médias numériques gérés par les services aux étudiants.
  • En plus, tu trouveras des annonces sur le tableau d’affichage -les grands panneaux d'information- qui se trouvent à différents endroits dans le campus.
  • Quelques sites connus pour les demandeurs d'emploi: indeed, monster, Joblift, Stellenangebote, Stepstone, Xing, LinkedIn, Bundesagentur für Arbeit, etc.

EDUBAO_6201_Body2_Praktikum.jpg

Quels emplois à temps partiel puis-je prendre?

Pendant tes études, tu peux prendre un emploi à temps partiel en tant que:

  • Employé pour un mini job
  • Werkstudent (étudiant salarié)
  • HiWi - wissenschaftliche Hilfskraft (assistant académique)
  • Stagiaire

En tant qu’employé pour un mini job:

  • Tu peux gagner un salaire mensuel de 450 euros hors taxes au maximum.
  • Tu n'as pas à payer l'assurance retraite.

En tant qu’étudiant salarié:

  • Tu peux gagner plus de 450 euros par mois.
  • Tu dois payer l'assurance retraite qui s'élève à 9,3% du revenu.
  • Tu devras payer l'impôt sur le revenu si tes revenus dépassent 9 168 € / an. Si ton revenu mensuel est supérieur à 764 euros, tu dois également payer l'impôt sur le revenu. Toutefois, si le montant total de tes revenus annuels est inférieur à 9 168 euros, tu peux obtenir un remboursement d'impôt après avoir soumis une déclaration des revenus (Steuererklärung).
  • Nous suggérons fortement aux étudiants de poser leur déclaration des revenus à la fin de l'année au “Finanzamt” (l’administration fiscale).

En tant que HiWi:

  • Tu travailleras dans ton université. Tes responsabilités pourraient être travailler comme bibliothécaire, assistant d'enseignement ou assistant de recherche pour les professeurs. Le gros avantage est que tu peux appliquer ce que tu as appris à l'université tout en travaillant comme assistant académique.
  • Par exemple, la réalisation de tutoriels est un bon moyen pour mettre tes connaissances à l'épreuve - puisque tu ne peux enseigner que si tu es vraiment compétent - et réviser tes cours en même temps. C'est un énorme avantage de pouvoir combiner travail et études.
  • Tu restes constamment informé sur les nouveaux postes vacants en visitant ton département ou tu peux trouver les informations sur les tableaux d’affichage qui sont partout dans l’université.

En tant que Stagiaire:

Il existe deux types de stage: le stage volontaire et le stage obligatoire. Ils sont très différents en termes de réglementations comme suit:

  • Un stage volontaire (y compris le travail non rémunéré): chaque jour ouvrable sera déduit de ta limite de 120 jours car ce type de stage est considéré comme un travail régulier.
  • Un stage obligatoire est un stage que tu dois suivre pendant tes études universitaires. Si tel est le cas, tu es autorisé à travailler des heures supplémentaires et le stage n'affectera pas ta limite de 120 jours.

EDUBAO_6201_Body3_Minijob.jpg

**Tu dois te demander quelle est la limite de 120 jours et ce qu'elle a à voir avec le stage, non? Voici la réponse à ta question! **

Les règles générales applicables aux étudiants originaires des pays non membres de l'Union européenne, d'Islande, du Liechtenstein, de Norvège ou de Suisse sont les suivantes:

  • Tu as droit à 120 jours ouvrables (à temps plein) et 240 jours ouvrables (à temps partiel)
  • Tu ne dois pas être travailleur indépendant
  • Pour des heures de travail supplémentaires, tu auras besoin de l'approbation du bureau local de l'emploi (Agentur für Arbeit) et du bureau d'enregistrement des étrangers (Ausländerbehörde).
  • Les assistants universitaires sont exemptés de cette règle de limite de 120 jours, cependant, pour plus d'heures de travail, ils doivent toujours avoir l’accord du bureau d'enregistrement des étrangers.

Tu peux également consulter ta feuille supplémentaire (Zusatzblatt) de ton permis de séjour allemand (Aufenthaltstitel) pour savoir combien d'heures de travail te sont autorisées.

Taxes et assurances pour les employés des mini-jobs

Comme nous l'avons mentionné ci-dessus, peu importe que tu sois ou non un étudiant d’Allemagne/UE, tu peux prendre un mini-job où tu peux gagner jusqu'à 450 € / mois. Tu dois toujours payer des impôts, mais c'est beaucoup moins compliqué que pour les impôts sur les revenus que tu gagnes dans d'autres types d'emplois.

Si tu dois payer des impôts, la première question est de savoir combien tu dois payer. Nous avons les réponses pour toi dans cet article! Tu payeras soit un impôt de 2 pour cent soit de 20 pour cent cela s’appelle “Pauschsteuer” en allemand. Voici comment cela fonctionne:

  • Impôt de 2%: cela s'applique lorsque tu ne prends qu'un seul mini-job. Ton employeur décidera qui paiera cette taxe. Par exemple, ton salaire est de 450 € et tu te charges de la taxe toi-même, alors ton salaire réel est d'environ 441 €. Dans le cas où ton employeur prend soin de tes impôts, tu recevras une somme complète de 450 € par mois.
  • Impôt de 20%: Si tu as un emploi à temps plein et un mini-job supplémentaire ou si tu as plusieurs mini-jobs, tu devras payer un impôt de 20%. Dans ce cas, ton employeur doit s'inscrire à l’administration fiscale (Finanzamt) pour payer ton Solidaritätszuschlag (supplément de solidarité) et Kirchensteuer (la taxe de l'église). Mais ce n'est pas si fréquent de payer ces impôts en Allemagne.

Quels sont les différents types d'impôts en Allemagne et comment les payer est l'une des questions les plus fréquentes si l'on décide de travailler en Allemagne. En tant qu'employé permanent en Allemagne, il faut payer des cotisations de sécurité sociale qui comprennent l'assurance maladie, l'assurance soins infirmiers, l'assurance retraite et l'assurance chômage. Mais si tu prends un mini-job, tu n'auras pas besoin de payer pour tous cela, juste l'assurance retraite. Mais ce n’est pas obligatoire. Normalement, avant de commencer ton mini-job, tu dois prévenir ton employeur si tu veux ou non la payer. Si oui une somme de 3,6% sera déduite de ton salaire mensuel pour payer l'assurance retraite.

Un petit conseil

Tu peux trouver en ligne toutes les informations essentielles sur les taxes et les administrations fiscales (Finanzamt) allemandes. Il suffit de taper sur Google "Finanzamt + le nom de la ville", et tu découvriras alors où se trouve ton "Finanzamt". Donc, si tu as encore des questions concernant le paiement des impôts, tu peux t’y rendre et demander des explications détaillées.