1. Face à l'hétérogénéité institutionnelle

Divers établissements universitaires offrent un soutien varié en fonction de leur niveau de dotation. En conséquence, tu ne peux pas t’attendre à une manière cohérente de percevoir et de résoudre les problèmes que rencontrent les étudiants étrangers dans les universités allemandes. Ils font face à un défi commun de remaniement du personnel ainsi qu'à un manque de mesures durables.

De plus, les universités trouvent des moyens d'exploiter le soutien interne et externe afin que les étudiants puissent tirer le meilleur parti de leur service. Certains étudiants connaissent un niveau élevé de bureaucratie et une pénurie d'informations importantes.

Comment la surmonter!

Une solution raisonnable consiste à apprendre des autres. De nombreux étudiants sont passés par les mêmes problèmes, tu peux donc t’adresser à eux pour obtenir des conseils en attendant la réponse du département de soutien aux étudiants étrangers de l'université. Profite de tes amitiés et tu obtiendras des informations utiles.

La majorité des professeurs dans les universités allemandes sont serviables et sont prêts à répondre aux demandes des étudiants. Outre d'excellentes informations sur les principales spécialités, les étudiants peuvent accéder à différentes perspectives et méthodes de gestion des problèmes fournies par des professeurs réputés. N’essaie pas de résoudre les problèmes tout seul.

2. S'habituer au mal du pays et à un mode de vie indépendant

Selon une enquête sur l’impact des études menées à l’étranger sur la santé mentale, la moitié des participants ont signalé avoir passé par une phase de mal du pays tout au long de leur séjour. Ils ont tendance à appeler plus souvent la maison et attendent que leurs amis soient en ligne sur Facebook. Cependant, à long terme, cela produit un effet contre-productif. Tu ne feras que regarder vers ta ville natale au lieu d'explorer le nouveau pays et de t’intégrer dans la communauté.

Comment le surmonter!

Être occupé avec de nouvelles activités te gardera loin des pensées négatives et t’aidera à surmontera le mal du pays. Par exemple, tu peux adopter de nouveaux centres d'intérêt comme le sport, la danse ou participer à des clubs à l'université. Où encore, tu peux voyager à travers le pays et visiter les environs.

Le plus important encore, ne te laisse pas aller aux réseaux sociaux, tels que Facebook ou Twitter, qui te feront plus regretter la maison familiale.

3. Se sentir spirituellement sec

Tu ne peux pas éviter de te sentir perdu lorsque tu vis dans une nouvelle communauté qui ne peut pas satisfaire tous tes besoins émotionnels. Tu peux être perplexe quant tout le monde rient à cause d’une blague que tu ne comprends pas. Parfois, tu te sens également déconnecté devant le nouvel environnement, fatiguant au début, à moins que tu réussisses à maîtriser de nouvelles normes culturelles.

Les étudiants étrangers ont peur d'aller au-delà de leur zone de confort. Ainsi, ils ont tendance à s'en tenir aux personnes du même pays plutôt que de s’intégrer dans d'autres communautés. Une telle tendance n'est pas nocive, mais une socialisation limitée te fera manquer des expériences passionnantes, des relations futures et de précieuses amitiés transfrontalières. Ne laisse pas le manque de confiance restreindre ton cercle social.

L'isolement social et la solitude sont inévitables pour ceux qui étudient à des kilomètres de leur pays d'origine. Plusieurs institutions organisent séparément des manifestations sur le campus pour les Allemands et les étrangers, ce qui entraîne une désintégration parmi la communauté étudiante.

Comment le surmonter!

Passer du temps à surfer sur Internet ne suffira pas pour améliorer la situation. Au lieu de cela, il est temps de sortir et de se faire des amis. Les différences d'apparence, de mode et d'accent peuvent te faire sentir mal à l'aise par rapport aux gens qui t’entourent, mais tout ira bien après quelques semaines.

Essaie de te lier d'amitié avec au moins un résident local. Il ou elle facilitera ton intégration dans une nouvelle culture. Cependant, il faut du temps pour établir une relation durable au-delà des frontières culturelles, mais cela vaut bien la peine de faire des efforts.

4. la barrière de la langue

La barrière de la langue pose un réel défi aux étudiants étrangers lors de leurs études en Allemagne. Même si tu as réussi les examens DSH, TestDaF et d’autres examens de langues nécessaires pour être admis à l’université, tu ne peux pas être sûr de pouvoir suivre le rythme, le ton et à l’accent des locuteurs natifs.

La plupart des habitants des grandes villes parlent bien l'anglais, alors tu peux t’attendre à rencontrer moins d'obstacles dans les activités sociales. Cependant, si tu vas dans les petites villes, tu seras obligé de t’adresser aux gens en allemand.

Considère cela comme une bonne opportunité pour apprendre une nouvelle langue. En tant que critère de réussite scolaire, une bonne maîtrise de l'allemand peut aider les étudiants à s'adapter aux niveaux institutionnel et social. La langue distingue les étudiants étrangers des étudiants germanophones. Tu peux faire l'expérience d'un traitement différent de la part des enseignants et des amis en raison de ton origine. En outre, écrire en allemand est un autre défi. Même les locuteurs natifs trouvent les essais académiques difficiles à rédiger. Non seulement la langue, mais le style varie également d'un pays à l'autre.

Comment la surmonter!

La vieille habitude de parler anglais est un obstacle commun à la maîtrise de l’allemand. Par conséquent, les étudiants doivent s'abstenir d'utiliser l'anglais autant que possible, même pendant leurs loisirs. Cela stimulera au maximum ton processus d'intégration.

Le nombre de cours enseignés en anglais dans les institutions allemandes n’est pas limité, avec environ 850 et 175 programmes de master et de baccalauréat respectivement. Ceux qui ne maîtrisent pas l’allemand peuvent comparer ces options pour choisir celle qui leur convient le mieux.

Garde des notes sur les normes culturelles locales et le jargon. Télécharger des applications de langues étrangères sur ton téléphone mobile ou emporter un dictionnaire de traduction peut en partie compenser le manque de maîtrise de la langue.

N’hésite pas à te lier d'amitié avec les habitants et à leur demander conseil pour améliorer ton niveau de langue. La timidité ne fera que ralentir ton véritable interaction avec des inconnus. Ne crains jamais de parler incorrectement, car tu apprendras beaucoup plus de tes erreurs. Attention à ne pas répéter les mêmes erreurs. La pratique rend parfait, alors ne te décourage pas si ta toute première thèse obtient une mauvaise note. Tu peux consulter des outils utiles disponibles en ligne comme Google Scholar ou NinjaEssays et qui peuvent t’aider dans la rédaction académique. Bientôt, tu deviendras bilingue en anglais et en allemand avant que tu te rends compte!

5. Surmonter les obstacles financiers

Poursuivre des études supérieures en Allemagne n’est pas abordable pour tous les étrangers. Il faut prévoir plusieurs dépenses, y compris les frais de scolarité, l'hébergement, les dépenses quotidiennes, les livres, le transport, sans parler des billets d'avion et des souvenirs que tu dois emporter à ton retour à la maison. Tu dois mettre de côté une somme d'argent à utiliser en cas d'urgence. Le montant total peut être extrêmement élevé au-delà de tes attentes.

Avoir un emploi à temps partiel n’est pas une meilleure solution. Sans une bonne gestion du temps, cela pourrait nuire à ton rendement scolaire et à ton intégration sociale. Pendant ce temps, tu auras moins de temps pour les activités parascolaires. Ton faible salaire ne peut en aucun cas compenser de tels problèmes.

Comment le surmonter!

Pour éviter de manquer rapidement d’argent, tu dois préparer au préalable un plan de dépenses approprié. Laisse tes parents garder entre 200 et 300 € en réserve pour pouvoir les transférer sur ton compte quand c’est nécessaire.

Pour gérer tes dépenses, tu peux télécharger des applications de suivi de dépenses sur ton téléphone. Garde un esprit assez réfléchi et n’achète que des biens de première nécessité.

6. Manque de gestion du temps

Les difficultés d'adaptation présentées par le système éducatif allemand aux étudiants étrangers varient selon les besoins personnels, les antécédents et l'expérience académique des participants.

En plus de ça, ces étudiants doivent faire face à des défis en dehors de leur campus. Donc, même si les institutions allemandes modifient leurs structures pour répondre aux attentes des étudiants, elles ne peuvent pas résoudre tous les problèmes. Ce sont les étudiants eux-mêmes qui devraient trouver une solution.

Une fois habitué aux études à l'étranger, tu trouveras que le manque de temps est un phénomène courant. Il y a tellement de choses à apprendre, à explorer et à t’y adapter. Tu dois partager ton temps entre assister aux cours, rejoindre des clubs et voyager vers de nouveaux endroits.

Parfois, naturellement, tu ne te sentiras pas assez énergique pour tout faire.

Comment le surmonter!

Établir un emploi du temps avant le début de chaque semaine est un excellent moyen pour trouver un équilibre dans ta vie et s’acquitter ainsi à tous tes engagements. Tiens-toi à ce calendrier et ne laisse aucun imprévu le perturber. Mets de côté tout ce qui te rend excessivement stressé.

7. Rester motivé pour assister aux cours

En Allemagne, tu devrais t’habituer à gérer toi-même toutes tes affaires. Personne ne te dira quoi faire ou te préviendra quand tu feras quelque chose de mal.

Le résultat final est tout ce qui compte. Même si la participation à des discussions en classe ou encore la réalisation de devoirs importent, la majorité des cours comptent sur le mémoire de fin de trimestre pour déterminer la note finale.

Sécher les cours affectera négativement ta note finale et plus sérieusement ton visa. N’attends pas que tu perdes ta bourse ou que tu sois interdit au cours pour que tu commences à le regretter et à apprendre correctement. Il ne sert à rien de pleurer sur le lait renversé!

Comment le surmonter!

Etudier à l'étranger nécessite que les étudiants fassent un grand effort académique et une volonté pour résister aux attraits d’un pays nouveau. N'oublie pas que tu dois terminer tes cours avant de faire autre chose.

Assister aux cours est un moyen d'ajouter des couleurs à ton expérience. Le fait d’assister à des réunions, d’aller à l'université maximisera le potentiel d'apprentissage à l'étranger. L'engagement envers la valeur fondamentale «étudier à l'étranger» ne te décevra jamais.

8. Faire face à des perspectives de carrière attrayantes pour les étudiants

Les étudiants étrangers participant à un programme de maîtrise sont plus susceptibles de recevoir des offres d’emploi spontanées. Par conséquent, ils risquent fort d'abandonner leurs études universitaires. Certains d'entre eux demandent même de tels programmes pour prolonger leur permis de séjour.

Le visa étudiant fixe une limite de temps pendant lequel un étudiant peut travailler. Les étudiants non européens ne peuvent travailler que jusqu'à 20 heures par semaine, soit au maximum 120 jours complets par an. Ainsi, si tu es obstiné à travailler au noir, tu risques d'être expulsé du pays.

Comment le surmonter!

Tu ferais mieux de connaître à l'avance tous tes droits et responsabilités engendrés par le fait d’étudier en Allemagne. Mets toujours la scolarité en haut de ta liste de choses à faire, car c’est la principale raison qui t’a amené dans ce pays européen. Sinon, tu risques, à ton insu, de violer l'une des lois nationales.

Tout ce qui précède sont les défis communs auxquels tu peux être confronté dès le début de ton voyage pour étudier en Allemagne. Cependant, rien n'est impossible à gérer tant que tu as fait suffisamment de préparatifs et de recherches sur le pays de destination.

N'oublie pas non plus que tu n’es pas seul dans ce voyage. Nous sommes avec toi! Si tu as des questions ou as besoin d'assistance, n'hésite pas à contacter EDUBAO. Nous sommes là pour t’accompagner tout au long de ton séjour!