1. Les principaux frais de scolarité en Allemagne

1.1 En quoi consiste le système de l’enseignement gratuit en Allemagne?

EDUBAO_Study_in_Germany_women-1209678_1920.jpg

Au début des années 1970, l'Allemagne commençait à exiger une petite contribution des étudiants (environ 120 à 150 D-Mark), connue sous le nom de Hörergeld (l'argent des auditeurs).

En 2005, la Cour constitutionnelle fédérale (Bundesverfassungsgericht) a adopté une nouvelle loi autorisant les États allemands à décider des frais de scolarité. Cependant, ces frais doivent être abordables afin que les étudiants puissent soit se financer soit contracter un prêt pour les payer. Par la suite, en 2006, les sept premiers États d'Allemagne, dont Hamburg, Hesse, Lower Saxony, North Rhine-Westphalia, Bavaria, Baden-Württemberg, et Saarland, ont officiellement annoncé leurs systèmes de frais de scolarité.

En 2014, à la suite de la décentralisation politique du gouvernement de la CDU (Christian Democratic Union) -Union chrétienne-démocrate- au SPD (Social Democratic Party of Germany) -Parti social-démocrate d'Allemagne- un référendum a eu lieu pour abolir la loi des frais de scolarité. Et l'école était officiellement "gratuite" à nouveau.

À partir de 2017, les frais de scolarité sont à nouveau imposés dans certains États ou certaines universités seulement; Cependant, ils sont encore trop faibles par rapport aux autres pays. Tu peux toujours étudier dans de nombreuses universités et collèges publics sans frais de scolarité, du moins pour le premier degré.

1.2. Arguments pour et contre les frais de scolarité

Pendant des années, la question des «frais de scolarité» a été soulevée dans de nombreuses discussions. Ceux qui sont pour les frais de scolarité et ceux qui sont contre ont tous leurs propres raisons et défendent leurs idées.

Les raisons des partisants des frais de scolarité:

  • Selon les personnes qui affirment la nécessité des frais de scolarité, ces frais favorisent la prise de conscience et l’effort des étudiants pour les inciter à terminer leurs études plus tôt. Par conséquent, les étudiants travailleront plus fort et plus intelligemment. Plus les frais de scolarité sont élevés, moins les étudiants fréquentant les universités sont nombreux. Ils pourraient plutôt opter pour une école professionnelle.
  • Les frais de scolarité contribuent également au budget de l’école pour l’emploi de bons professeurs ou pour l’investissement dans les infrastructures et les installations, ce qui améliore par la suite la qualité de l’enseignement, ainsi que la vie étudiante et les études.

Controverse des opposants aux frais de scolarité:

  • Les frais de scolarité pourraient créer un fardeau financier pour les jeunes et priver les étudiants à faible revenus de la chance d'étudier.
  • Les étudiants risquaient d’être submergés par des emplois à temps partiel pour pouvoir se permettre de payer leurs études et donc ils passeront moins de temps à étudier.

2. Types particuliers de frais de scolarité ou frais équivalents

2.1. Est-il gratuit d'étudier en Allemagne de nos jours?

Seuls les frais de scolarité généraux sont supprimés! D'autres formes de frais sont toujours appliquées pour les études, même si cela peut ne pas coûter très cher. Il pourrait s’agir de frais d’études à long terme pour la 2e année ou pour les études de cycle supérieur ou d’une contribution aux frais administratifs… etc. De plus, un étudiant peut être facturé une petite somme lors de l’inscription. Dans le Bade-Wurtemberg, les frais de scolarité seront facturés aux étudiants non européens, contrairement aux étudiants européens.

Quelques types de frais par État sont résumés dans le tableau suivant:

FR 1203_1.PNG

Quels autres types de frais pourraient survenir?

Outre les frais de scolarité généraux (qui sont gratuits pour les études de premier cycle), un étudiant doit prendre en compte les frais ou les contributions supplémentaires suivants:

  • Contribution semestrielle: pour l'administration - environ 100 € - 300 € / semestre
  • Frais des études plus avancées (master) (il y en a malheureusement aussi souvent dans des pays qui n’impose pas de charges aux étudiants)
  • Frais / charges pour les offres supplémentaires de l'école, qui ne font pas partie du programme d'études, tels que les cours d'allemand pour les étudiants étrangers qui souhaitent suivre des programmes d'études en allemand, mais qui ne parlent pas encore l'allemand ... etc.
  • Frais d'inscription pour les étudiants « invités »

Frais supplémentaires pour des cas particuliers

  • Contribution pour les études dans certaines universités d'État
  • Frais de scolarité pour les étudiants non européens: ne s’appliquent qu’aux apprenants non originaires de l’UE / EEE. L'exception est accordée aux BildungsinländerInnen (étudiants étrangers non mobiles) ayant obtenu le diplôme Abitur en Allemagne. Ces étudiants ne seraient pas facturés des frais de scolarité pour les non-UE.
  • Comptes d’études: Frais d’inscription effectifs, payés uniquement par les étudiants qui étudient plus de 16 semestres universitaires
  • Cours pour les seniors: frais de scolarité pour toutes les personnes âgées de 55 ans et plus en Sarre ou de 60 ans en Rhénanie-Palatinat et Thuringe.
  • Frais d'études à long terme: pour des études supplémentaires du 10e au 13e semestre à l'université
  • Frais de deuxième degré: compris dans les frais d’études à long terme ou dans le compte d’études, car ces règlements incluent les semestres du premier degré.

2.2. Frais de scolarité pour les étudiants de long terme ou le deuxième degré

Contrairement aux frais de scolarité généraux, qui étaient destinés à un premier diplôme en Allemagne et qui ont été supprimés, il existe cependant d'autres contributions imposées dans certains États fédéraux, qui doivent, par exemple, être payées pour une deuxième étude ou un dépassement de la durée standard de l'étude.

FR 1203_2.PNG

D’autres États, dont la Bavière, le Brandebourg, Hambourg, la Hesse, le Mecklembourg-Poméranie occidentale, la Rhénanie du Nord-Westphalie, la Sarre, le Schleswig-Holstein et Berlin, n’appliquent pas de frais de scolarité généraux aux étudiants à tous les niveaux.

2.3. Prêt étudiant et frais de scolarité déduits

Pour les étudiants qui ne peuvent s'autofinancer ou qui ne sont pas financièrement soutenus par leur famille, ils peuvent demander un prêt étudiant pour les frais de scolarité (le cas échéant) via la loi fédérale pour l’aide à la formation (BaföG / Bundesausbildungsförderungsgesetz) ou utiliser des actifs à titre de garantie.

Bien sûr, tous les étudiants ne peuvent pas recevoir BaföG. Tu peux consulter les conditions ici: https://www.xn--bafg-7qa.de/de/wer-hat-anspruch-auf-leistungen--370.php